Consommation responsable

Consommer tout en étant solidaire est-ce possible ? Certains nous diront que c’est impossible voir paradoxale (société de consommation vs solidarité). Mais grâce à la magie du web nous pouvons désormais concilier les deux. En effet, des sites internet vous permettent à la fois de réaliser vos achats et de faire un don à une association caritative.

Exemple avec GOODMOOV

En faisant un don à cette association partenaire vous bénéficiez d’un bon de réduction.

Capture blog

Associations partenaires

Plusieurs offres sont disponibles par jour. Vous pouvez également faire un don supplémentaire, ce dernier étant sans contrepartie une réduction d’impôt est donc possible.

Capture 2

Vous savez désormais où faire vos achats responsables. A vos claviers 🙂

Source:

http://www.goodmoov.com/index.phpurce:

Bénévolat en ligne

Le bénévolat en ligne, c’est désormais possible! Moins contraignant que le bénévolat classique, il vous permet de mettre à profit vos compétences auprès d’associations se trouvant aux 4 coins du monde sans vous déplacer.

Exemple avec la plateforme des Nations Unies « onlinevolunteering.com« 

Les associations qui recherchent des volontaires postent leur annonce sur la plateforme.

Les volontaires qui souhaitent réaliser une mission peuvent faire une recherche par compétence ( ex: traduction), par thème ( ex: éducation), ou encore par région ( Caraïbes).

UNICEF2

Alors vous êtes motivés pour faire du bénévolat en ligne pendant votre pause café ?

Associations c’est également l’occasion de travailler avec des volontaires du monde entier !

#A vos claviers#

En savoir plus:

https://www.onlinevolunteering.org/fr/vol/opportunity_search/?typ=8

Médias sociaux et associations

Le blog webmarketing et Co’m, spécialiste en communication digitale, propose aux organismes à but non lucratif 4 étapes pour bien mener sa stratégie de communication sur les médias sociaux. Voici 2 astuces qui vous seront très utiles:

« Connaissez votre audience

Quand WWF s’approprie Snapshat Il est important de savoir à qui vous vous adressez. Quelle tranche d’âge est la plus sensible à votre cause ? Quels sont les centres d’intérêt de votre audience ? Adaptez votre contenu en conséquence : Expérimentez, prenez des risques ! Notez que si cette année a encore vu grandir le parc des smartphones (30 millions en 2014 en France), 2015 ne fera qu’amplifier la tendance. Peut-être pourriez vous orienter votre stratégie vers de nouvelles plateformes ? Par exemple, la WWF utilisait récemment Snapshat et son fameux compte à rebours pour défendre l’urgence de la protection des espèces menacées par les activités humaines. C’est en prenant des risques que vous obtiendrez les résultats les plus probants !

Créez un Buzz autour de votre cause

Vous ne disposez pas d’un budget illimité ? Peu importe ! Il est toujours possible de créer un buzz avec de bonnes idées lorsque l’on est bien informé. La tendance veut que ce soit les contenus drôles ou choquants qui fassent réagir le plus sur la toile. Unicef Suède décidait de choquer en Avril 2013 en lançant une campagne intitulée « LIKES DON’T SAVE LIVES » (vos j’aime ne sauvent pas de vies). Une campagne choc intelligemment menée pour un succès garanti.

8

Une bonne campagne ne s’improvise pas ! Étudiez les tendances et découvrez les conversations et intérêts des internautes pour frapper au bon moment ! Afin de gagner du temps et de maximiser votre efficacité, n’hésitez pas à utiliser un bon outil de veille tel que celui que propose Meltwater (entreprise de Relations Publiques). Vous aurez ainsi les clés en main pour maitriser le cœur de votre stratégie de communication sur les médias sociaux. »

En savoir plus:

http://www.webmarketing-com.com/2014/12/22/34325-organismes-but-lucratif-4-etapes-mener-strategie-de-communication-sur-les-medias-sociaux

 

Le numérique au service de l’insertion

Emmaüs connect ou comment faire du numérique un levier d’insertion?

L’association a été créée en mars 2013 après 3 ans d’expérimentation.

Son but : Réduire la fracture numérique et ainsi permettre aux personnes en situation d’exclusion de bénéficier des outils numériques. Ces derniers sont devenus indispensables pour rester en contact avec ses proches ou encore pour rechercher du travail.

 Pour relever ce défi, 3 grands programmes ont été mis en place :

Programme 1 : proposer des parcours INCLUSION numérique aux publics fragiles, en garantissant l’accès à un « bagage numérique minimum »

Ex : dans le cadre de ce programme les individus peuvent bénéficier de recharges internet et téléphone à 1 euros.

Programme 2 : accompagner et outiller acteurs publics, privés et associatifs pour qu’ils soient acteurs de l’inclusion numérique, et mettre la technologie au service de l’action sociale

EX : des actions de formations, d’accompagnements, sont proposés aux acteurs publics, privés, académique…

Programme 3 : sensibiliser et inspirer les parties prenantes

– Des cahiers Connexions Solidaires, sont publiés trimestriellement sur le web « fruit d’une veille internationale sur les enjeux et solutions du numérique solidaire »

– Un forum Connexions Solidaires est organisé chaque année, il réunit des acteurs publics, privés, et associatifs « pour débattre, découvrir, et partager des solutions »

Le projet Emmaüs connect nous démontre encore une fois que le numérique est un élément essentiel pour faire vivre la solidarité.

En savoir plus :

http://connexions-solidaires.fr/qui-sommes-nous/emmaus-connect/

https://www.facebook.com/connectemmaus